Élection municipale 2018 à Marcory:GNAMAKA DOGBO ERIC au secours des populations

Élection municipale 2018 à Marcory:GNAMAKA DOGBO ERIC au secours des populations

Edité par

Après le coup d’envoi donné par la CEI jeudi dernier, place maintenant aux hostilités dans les campagnes électorales.
À Marcory le jeune GNAMAKA DOGBO ÉRIC s’illustre à l’EPP Boulevard du Gabon comme le candidat de l’éducation et de la Santé. Ce Samedi il a fait des dons de fournitures scolaires aux enfants et a offert des verres correcteurs aux populations. Au total ce sont plus de dix mille kits qui ont été distribués aux enfants et près de dix mille paires de lunettes partagées. Il a aussi fait des dons en vivres.
Le prétendant à la mairie de Marcory a exhorté les populations de la commune à voter massivement pour lui, car Marcory a besoin d’un nouveau visage et d’une équipe au service de la commune a-t-il dit.
Éric GNAMAKA a promis de construire deux lycées s’il est élu. Un premier qui sera le lycée Moderne de Marcory et le second portera le nom de Hamadou Victor l’une des personnalités emblématique de la commune de Marcory. Selon lui ces établissements permettrons à leurs enfants d’étudier auprès de leurs parents. Entre autres promesse, il garantit des prises en charge pour toutes les écoles de Marcory afin de faciliter la tâche aux parents.
Le candidat a tenu à dénoncer les frais du Comité de Gestion des Établissements Scolaires (COGES ) assignés aux parents qui d’après son analyse ne porte pas ses fruits. «On paye les frais de COGES pourtant il n’y a pas de bancs dans les écoles, les infrastructures manquent » a-t-il martelé.
Pour lui le budget de la commune est assez suffisante, budget qu’il estime à neuf milliards cinq cent millions de Francs CFA. Marcory est riche avec huit cent cinquante six (856) entreprises déclarées mais la jeunesse ne bénéficie pas de cette richesse a-t-il souligné.
C’est devant les chefs coutumiers et une foule en liesse que GNAMAKA Éric a ouvert sa première campagne comptant pour les municipales d’Octobre 2018 lancé récemment par la Commission Électorale Indépendante.
Le candidat se dit confiant car bénéficiant de la bénédiction de Dieu et dit avoir une arme secrète. Et cette arme c’est la jeunesse.

Comments are closed.