RENCONTRE D’ECHANGES DES MEMBRES DU CADRE PERMANENT DE RÉFLEXION ET DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS EPU/CADBE/ CDE

RENCONTRE D’ECHANGES DES MEMBRES DU CADRE PERMANENT DE RÉFLEXION ET DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS EPU/CADBE/ CDE

Edité par

La Côte d’Ivoire, dans le cadre du renforcement de son système national de protection de l’enfant, a ratifié deux instruments juridiques internationaux : la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) le 04 février 1991 et la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant (CADBE) le 02 Février 2007.

La Côte d’Ivoire, en ratifiant ces Conventions s’est résolument engagé à prendre toutes les mesures législatives, administratives et autres qui sont nécessaires pour mettre en œuvre les droits reconnus dans ces instruments.

Dans le but de mettre à jour les informations relatives aux avancées de notre pays en matière de Droits et Protection de l’Enfant, d’emmener les différents acteurs intervenant dans la thématique à prendre en compte ces différentes observations et  recommandations dans leurs Plans d’Action et de permettre ainsi au pays de disposer de documents d’informations exhaustives qu’il défendra lors de ces examens, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant organise du mercredi 28 au jeudi 29 novembre 2018 à Abdjan,en collaboration avec le Forum des ONG avec l’appui financier et technique de Save The Children un atelier regroupant plusieurs acteurs clés issus de Ministères techniques et d’Organisations de la Société Civile.

Cet atelier a pour objectif général d’actualiser les informations sur les actions menées en Côte d’Ivoire dans le domaine des droits et de la Protection de l’Enfant.

Pour Mr Becho sous-directeur à la Protection de l’Enfance : « ce atelier permettra de mettre à jour les informations relatives aux avancées de notre pays en matière de Droits et Protection de l’Enfant d’emmener les différents acteurs intervenants dans la thématique à prendre en compte ces différentes observations et recommandations  dans leurs plans d’actions et de permettre ainsi à notre pays de disposer de documents d’informations exhaustives qu’il défendra lors des prochains examens prévus. ;pour la Convention relatives aux droits de l’Enfant (CDE) en Mai 2019 à génère,pour l’examen périodique universel (EPU) Mai 2019,pour la charte africaine des Droits et du bien-être de l’enfants(CADBE)»

 

 

 

 

 

Comments are closed.