Enjeux de l’Etat de Droit en Côte d’Ivoire : la mise en place des institutions de la Constitution de 2016

Enjeux de l’Etat de Droit en Côte d’Ivoire : la mise en place des institutions de la Constitution de 2016

Edité par

CIVIS Côte (Citoyens & Participation) pense que la mise en place des institutions de la république de Côte d’Ivoire telle que l’Assemblée nationale, le Sénat et très probablement la Haute Cour de Justice est un enjeu majeur pour la construction de l’Etat de droit.
En outre, la mise en place de la Haute Cour de Justice ouvrira une fenêtre d’espoir aux citoyens de ce que leurs gouvernants pourront rendre compte de leur gestion de la chose publique.
« Bien informés, les hommes sont des citoyens, mal informés, ils deviennent des sujets ».
L’information conditionne la liberté d’action du citoyen et lui permet de développer un plus grand sens critique pour éclairer ses choix.
Cela lui permet d’être conscient des enjeux politiques et économiques, comprendre ce qui se passe dans son environnement, lui permettre d’être en mesure d’exercer un droit de regard sur les actions des femmes et hommes politiques.
N’importe quel citoyen se doit d’être conscient du monde qui l’entoure, pour comprendre la politique mais aussi les choses de la vie quotidienne.
C’est ensemble que nos rêves collectifs d’égalité pourront se réaliser à travers des institutions fortes !
Rejoignez-nous !

Pour CIVIS Côte d’Ivoire (Citoyens & Participation)
Le Président du Comité Exécutif
Dr Christophe KOUAME

Constitution 2016, Article 156
La Haute Cour de Justice est une juridiction d’exception.
Elle juge le Président de la République, le vice-Président
de la République et les membres du Gouvernement.

Constitution 2016, Article 160
La Haute Cour de Justice est composée de membres élus en leur
sein en nombre égal par l’Assemblée nationale et par le Sénat,
dès la première session de la législature.
Elle est présidée par le Président de la Cour suprême.

Comments are closed.