Forum africain pour la résilience ce jeudi, à Abidjan : Deuxième édition organisée par la Banque africaine de développement

Forum africain pour la résilience ce jeudi, à Abidjan : Deuxième édition organisée par la Banque africaine de développement

Edité par

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 7 février 2018 – Plus de 300 personnes sont attendues jeudi 8 février à la salle de conférences du Centre de commerce international d’Abidjan (CCIA), en Côte d’Ivoire, pour assister à l’ouverture des travaux de la seconde édition du Forum africain pour la résilience organisé par la Banque africaine de développement sur le thème : Renforcer la résilience des populations au bas de la pyramide.

La principale nouveauté de cette édition 2018, qui se tient sur deux jours, sera l’exposition de solutions innovantes et pertinentes contribuant à la mise en œuvre des cinq priorités stratégiques de la Banque, dites High 5, au niveau communautaire. Une quinzaine d’entreprises et start-up présenteront leurs produits testés et disponibles sur le marché de la sous-région.

« Cette exposition apportera incontestablement une valeur ajoutée à nos discussions. Elle permettra à l’ensemble des participants de voir de manière très concrète les solutions déjà existantes que l’on pourrait mobiliser pour répondre à des situations précises de fragilité », a expliqué Sibry Tapsoba, directeur du Bureau de coordination des Etats en transition (RTDS, acronyme en anglais).

Enjeux sécuritaires et de développement dans les pays en crise

Les travaux qui se dérouleront en plénières et sessions parallèles permettront aux participants, parmi lesquels des ministres, des représentants d’organisations nationales et internationales, des figures de la société civile ainsi que des universitaires et des personnalités du secteur privé, de débattre des enjeux sécuritaires et de développement dans les pays en crise ou en transition.

Des partenaires au développement tels que l’Union européenne, la Banque mondiale, l’Agence française de développement, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), mais aussi des acteurs du secteur privé comme Standard Chartered Bank présenteront des sessions thématiques.

Des études de cas seront également proposées au débat par l’Autorité intergouvernementale pour le développement en Afrique de l’Est (IGAD) et par la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), les exemples du lac Tchad et du Sahel seront évoqués.

Les participants discuteront aussi des modalités opérationnelles pour une meilleure assistance aux communautés, notamment les plus vulnérables, afin de renforcer leur résilience. À cet effet, ils mettront l’accent sur le partage des connaissances, sur l’impact de l’exclusion, les retours d’expériences d’intervention auprès des communautés en vue de mieux préparer les actions à venir.

En tant que plate-forme de partage d’expériences, la seconde édition du Forum africain pour la résilience contribuera à fournir aux États et aux participants des occasions d’établir des partenariats efficaces et échanger sur des mécanismes de financements innovants et durables en faveur du renforcement de la résilience des populations au bas de la pyramide sociale.

Il permettra aussi de discuter du rôle de la politique publique pour soutenir les interventions au niveau communautaire dans les situations de fragilité.

Comments are closed.