Cérémonie de lancement de la Formation et l’installation concomitante du 20 février au 10 mars 2017de 9 Groupements de Défense Sanitaire (GDS) avicoles dans neuf (9) zones de production avicole en CI en collaboration avec l’Interprofession Avicole (IPRAVI), le MIRAH, la DSV.

Cérémonie de lancement de la Formation et l’installation concomitante du 20 février au 10 mars 2017de 9 Groupements de Défense Sanitaire (GDS) avicoles dans neuf (9) zones de production avicole en CI en collaboration avec l’Interprofession Avicole (IPRAVI), le MIRAH, la DSV.

Edité par

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Ministère des Ressources animales et halieutiques (MIRAH), à travers la Direction des Services Vétérinaires (DSV), en collaboration avec l’Interprofession Avicole (IPRAVI) organisent une Tournée de formation et d’installation concomitamment de 9 Groupements de Défense Sanitaire (GDS) avicoles dans 9 zones de production avicole du 20 février au 10 mars 2017. Pour information, la principale mission des GDS est de contribuer à l’amélioration de l’état sanitaire des élevages. L’objectif global de cette mission est de former et d’installer des GDS avicoles dans les différentes localités concernées.
La cérémonie de lancement de cette tournée qui démarre à Abidjan s’est tenu ce lundi 20 février 2017,à Abidjan-cocody.
La présente cérémonie répond aux crises sanitaires due à la réintroduction de l’IAHP en Côte d’ivoire depuis avril 2015, marquée de mortalités importantes à Bouaké, Bingerville, Grand Bassam et Abidjan. Ceci à amener la FAO et la Banque Africaine de Développement (BAD) à appuyer l’Industrie avicole à travers un projet d’“Aide humanitaire d’urgence pour soutenir le Gouvernement de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre la grippe aviaire”, mis en œuvre par la FAO afin de lutter contre la grippe aviaire.
Pour Dr René BESSIN, du Chef d’Equipe du Centre d’Urgence pour la Lutte contre les Maladies Animales Transfrontalières (ECTAD) en Côte d’Ivoire :« Les formations permettront à travers les GDS de jeter les principes d’une politique de maîtrise des risques sanitaires en élevage fondée sur une démarche préventive, une formation de l’éleveur pour un bon état sanitaire de son Département/Commune afin de prévenir, lutter et éradiquer les maladies animales » .
Il est à noter que les GDS aviaires sont constitués d’éleveurs de volailles regroupés autour d’un même centre d’intérêt (l’amélioration de l’état sanitaire des élevages aviaires) et dirigés par un bureau exécutif avec en son sein un vétérinaire-conseil. La supervision locale est assurée par la Direction Régionale ou Départementale du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH) des localités concernées. La supervision générale sera assurée par la Direction des Services Vétérinaires (DSV).

Comments are closed.