Cérémonie de Tirage au sort d’Attribution de marraines et remise de Don de la première dame aux Awoulaba Finalistes 2016

Cérémonie de Tirage au sort d’Attribution de marraines et remise de Don de la première dame aux Awoulaba Finalistes 2016

Edité par

Ce Jeudi 25 aout 2016,à Abidjan-Plateau s’est tenu la  Cérémonie de Tirage au sort d’Attribution de marraines et remise de Don de la première dame aux Awoulaba Finalistes 2016.

  Voici comme suite le Discours de Madame Géneviève Dahon, présidente nationale du Comité Awoulaba Côte d’Ivoire à cette occasion :

 

  • Mesdames les marraines ;
  • Mesdames et messieurs les présidents des comités régionaux et communaux du CACI ;
  • Mesdames et messieurs les représentants des partenaires du CACI ;
  • Messieurs les journalistes ;
  • Chères Awoulaba, Saramans et finalistes de l’édition 2016 ;
  • Honorables invités, tous en vos rangs et grades ;

Nous voici au terme de l’hommage rendu à la femme pour l’année 2016 du concours Awoulaba. Aussi, je voudrais témoigner l’infinie reconnaissance du CACI à Madame Dominique Ouattara, Première Dame de la République de Côte d’Ivoire, pour sa confiance précieuse et renouvelée, depuis l’édition 2014. Merci pour sa confiance et son appui distingués.

En même temps qu’elle, je voudrais dire grand merci à Monsieur le Ministre d’Etat Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Président d’honneur de l’édition 2016, Madame et Messieurs les Ministres Euphrasie Yao, ministre de la Famille et de la Promotion de l’Enfant, co-présidente de l’édition 2016 du concours Awoulaba, Maurice Kouakou Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie, co-président, Daniel Kacou, Ministre du Tourisme, co-président, Beugré Mambé, Gouverneur du District d’Abidjan, Ali Coulibaly, Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Etranger. Ces hautes personnalités de l’Etat n’ont ménagé aucun effort pour faire de l’édition 2016 un succès, aux dires des échos qui nous parviennent depuis la nuit du 13 Août 2016, dans une ‘’salle François Lougah-Ernesto Djédjé’’ du Palais de la Culture d’Abidjan.

A ce stade de mon propos, je voudrais rappeler que ‘’Awoulaba 2016’’, ce sont des innovations majeures, qui sont, entre autres, ‘’les marraines’’, qui occupent une place de choix dans la dynamique de la maturité que nous souhaitons imprimer au concours, et le parrainage des communautés des pays membres de la CEDEAO vivant en Côte d’Ivoire.

Ainsi, au nombre de 13, les marraines, à qui est dédiée cette cérémonie, se distinguent par leur leadership dans leurs domaines respectifs. De ce fait, nous avons voulu reconnaître au grand jour leur savoir-faire, en les associant en tant que marraines des finalistes. En partageant leur success-story, elles permettront à nos finalistes de se créer un chemin dans la vie sociale, se hisser dans leurs secteurs d’activités, par leurs conseils avisés et leur expérience. Il leur reviendra de coacher nos Awoulaba pour en faire des leaders, des acteurs de développement. Sans hésitations, elles ont toutes adhéré à cette innovation, et le CACI voudrait vous exprimer par ma voix, chères mamans, chères sœurs,  sa profonde gratitude. Merci à vous, brillantes et vaillantes femmes.

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, membres du Caci, le travail a été fait, et bien fait depuis des années. Et cette cérémonie est le couronnement des efforts de chacun d’entre nous. Cependant, le challenge qui nous attend est si important que j’invite chacun à plus d’effort, plus d’abnégation et davantage de savoir-faire.

A  nos vaillantes élues, et toutes les candidates de l’édition 2016, raison de notre présence ce matin en ces lieux, par ma voix, tout le comité national et les comités régionaux et communaux vous disent merci. Vous avez bravé toutes les railleries, et vous voici ce matin, auréolées de gloire, dans l’enceinte de La Maison de la Presse d’Abidjan. La maison des journalistes grâce à qui nos voix et nos images sont portées aussi loin qu’on ne peut l’imaginer. Aussi, je voudrais faire un coucou à tous nos amis journalistes, qui ne ménagent aucun effort à nous accompagner.

Vive le concours Awoulaba, édition 2017

Vive la Côte d’Ivoire

Je vous remercie !!!

Abidjan, le 25 Août 2016

 

Comments are closed.