1er Congrès ordinaire de 2IDé/Innocent  Gnelbin, ex-président de 2IDé:« La Côte d’Ivoire évolue vers l’aspect militaire »

1er Congrès ordinaire de 2IDé/Innocent  Gnelbin, ex-président de 2IDé:« La Côte d’Ivoire évolue vers l’aspect militaire »

Edité par

Placé sous le thème : « 2IDé face aux enjeux de 2020 », l’Initiative Ivoirienne pour la démocratie et le développement de la  Côte d’Ivoire (2DIé) a tenu son premier congrès ordinaire le samedi 21 juillet 2018 à l’Institut Sacré Cœur d’Adjamé.

M Diomandé Kalifa Isaac a été élu nouveau président de 2IDé à l’issue du premier congrès ordinaire de  l’Initiative Ivoirienne pour la démocratie et le développement de la  Côte d’Ivoire (2DIé). Selon le nouveau président de 2IDé, l’implantation de 2IDé sur l’étendue du territoire ivoirien est l’une des points fort de son programme. Cela, afin de mieux défendre le droit  des ivoiriens mais surtout pour permettre à la population de mieux vivre. « Il est temps de responsabilisé la jeunesse ivoirienne afin qu’elle puisse régler elle-même ses propres problèmes.» a souligné Diomandé Kalifa Isaac, président de 2IDé. L’ex-président de 2IDé, Innocent gnelbin a fait une lecture sur le climat sociopolitique en Côte d’Ivoire. Pour Innocent Gnelbin, la guéguerre entre le RDR et le PDCI ne regarde aucunement le peuple ivoirien. « Le querelle entre le RDR et le PDCI n’est rien d’autre qu’une question de promesse entre les deux alliés. Nous voulons que le régime en place s’occupe du quotidien des  ivoiriens que de nous conduire dans les faux débats. La Côte d’Ivoire évolue actuellement vers l’aspect militaire. Les Ivoiriens doivent assumer leur histoire. Il faut accepter de souffrir pour que la Côte d’Ivoire change. », a-t-il dit. En effet, l’ex président a dressé son bilan de 4 ans à la tête de son organisation. Selon lui, il a porté la voix des sans voix. Durant son mandat, M Gnelbin a indiqué que 2IDé a intervenu dans l’affaire de l’agro-buness, les populations déguerpis, des étudiants, des travailleurs de certaine entreprise. « Le président Ouattara n’a pas conscience de diriger les hommes. Lors que Le président casse les maisons des ivoiriens, il ne se soucis pas que les enfants des déguerpis  vont  à l’école. Quand le président Ouattara nous dit que les déguerpis sont dédommagés, mais nous ne croyons pas à cela parce que nous sommes avec les personnes déguerpis. Et, c’est un mensonge d’Etat. », a-t-il ajouté. En somme, 2IDé exige sans condition la libération de Samba David détenu à Bouaké ainsi que tous les prisonniers politique en Côte d’Ivoire.

Moussa Camara

Comments are closed.